Comment Négocier une voiture d’occasion cher un professionnel ?

Negociation voiture occasion

Acheter une voiture n’est pas un projet à prendre à la légère. Que ce soit dans le neuf ou l’occasion, le budget nécessaire pour l’achat d’une voiture est loin d’être négligeable. Si pour le moment vous ne pouvez vous offrir qu’une voiture d’occasion, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour l’avoir au prix le plus juste.

En effet, si après vos recherches vous trouvez finalement la perle rare, la voiture de seconde main parfaite pour vous, alors l’étape suivante est celle des négociations. Votre vendeur est un professionnel ? Pas de panique, même les experts peuvent céder lorsque vous savez utiliser les arguments.

Nous vous proposons donc de découvrir dans guide, les principales astuces à utiliser pour faire baisser le prix de la voiture d’occasion qui vous intéresse.

Prendre le temps d’examiner le véhicule

La première chose à faire lorsque vous vous apprêtez à acheter un véhicule d’occasion, c’est l’examiner minutieusement. En effet, même lorsque vous passez par des professionnels de la vente automobile comme Gaillard Auto, vous devez faire preuve de vigilance pour ne pas avoir à payer le prix fort. Votre stratégie doit donc consister à analyser la voiture jusque dans ses moindres recoins, afin de mettre le doigt sur ses différents points faibles. C’est ainsi que vous pourrez réussir à la déprécier pour inciter le vendeur à revoir son prix à la baisse.

Commencez donc par une inspection minutieuse de l’extérieur de la voiture. Toute la carrosserie doit être observée à la loupe, afin de détecter les éventuelles bosses et les éraflures. Vous devez garder à l’esprit que lorsque vous avez à faire à un vendeur professionnel, il y a de fortes chances que ce dernier ait procédé à des réparations sur la voiture avant votre arrivée. Autrement dit, à première vue, la voiture peut avoir l’air en parfait état. Ce sera donc à vous de redoubler de vigilance et d’être plus attentif pour détecter les défauts qui auraient pu lui échapper, et pour découvrir les défauts maladroitement dissimulés.

Vous devez être vraiment patient pour cette étape, car inspecter entièrement une voiture n’est pas une chose aisée. Pour cela, vous devez partir de l’extérieur, et après la carrosserie, aller vers l’intérieur de la voiture qui vous intéresse. N’oubliez surtout pas l’habitacle, car lui aussi peut présenter de nombreux défauts inesthétiques qui pourraient même réduire le niveau de confort de la voiture. Les principaux endroits à vérifier sont ceux qui sont beaucoup plus exposés aux chocs ainsi qu’à la corrosion. C’est le cas par exemple du bas de caisse.

Pensez aussi à observer attentivement les éléments tels que les vitres, les capots, et les portières. Tous ces éléments doivent être en parfait état avant que vous ne pensiez à vérifier l’intérieur de la voiture. Si c’est le cas, une fois à l’intérieur de l’habitacle, vous aurez à vérifier l’état des sièges. N’hésitez pas à vous installer pour vérifier la tenue des mousses et le niveau de confort offert. Les sièges peuvent en effet avoir l’air en bon état à première vue, alors qu’en réalité les coussins en dessous sont complètement mous et usés.

Après les sièges, vous devez bien sûr vérifier le fonctionnement de chaque équipement du véhicule. Il s’agit notamment de la climatisation, du chauffage, des essuie-glaces, de l’autoradio, etc. Chaque fois que vous notez un défaut sur ces différents éléments de la voiture, notez-les soigneusement. Chacun d’eux pourra ensuite être utilisé face au vendeur pour faire baisser le prix de la voiture.

De cette manière, vous aurez la voiture de vos rêves à un tarif en accord avec votre budget. Qui sait, vous pourrez peut-être même faire des économies qui vous serviront lors des démarches et formalités à faire après l’acquisition du véhicule.

Vérifier l’historique de la voiture

Aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie et l’essor du numérique, on peut accéder à quasiment toutes les informations que l’on recherche en ligne. Vous n’avez donc plus aucune excuse pour acheter une voiture sans être certain de son historique. Vous devez savoir que dans ce genre de négociations, il ne faut surtout pas croire le vendeur sur parole, car son objectif est de vendre la voiture au prix le plus élevé.

Alors prenez le temps de vérifier vous-même l’historique de la voiture qui vous intéresse. Il existe des outils en ligne et des enseignes qui vous offrent des services dans ce domaine. Simplement avec quelques informations sur le véhicule, vous pourrez obtenir des informations telles que :

  • Le kilométrage : vous saurez ainsi s’il a été trafiqué par le vendeur, ce qui représente un excellent point de pression pour lui baisser son prix
  • Les éventuels accidents : un véhicule accidenté présente plus de chance de rendre l’âme rapidement, en fonction de l’ampleur des dégâts subis. Vous éviterez donc les mauvaises surprises en découvrant à l’avance si le véhicule qui vous intéresse a déjà été impliqué dans des accidents.
  • L’entretien : une voiture en bon état est une voiture qui a bien été entretenue. Obtenir l’historique d’entretien du véhicule vous permet donc de savoir à quoi vous en tenir. S’il s’agit d’une voiture ayant fait l’objet d’une grande négligence par son ancien propriétaire, mieux vaut vous abstenir de l’acheter pour éviter des réparations coûteuses dans le futur.
  • Les défauts spécifiques au modèle de la voiture : selon la marque et le modèle d’une voiture, on recense quelques pannes et défauts qui surviennent fréquemment. Vous avez intérêt à les connaître à l’avance pour faire un bon choix.
  • Le nombre de propriétaires : savoir à l’avance par combien de propriétaires la voiture est passée avant d’être mise à nouveau sur le marché vous permettra de savoir si elle en vaut la peine ou non.
  • Le fichier des voitures volées : enfin, vérifier l’historique d’une voiture avant de l’acheter vous permet de savoir s’il ne s’agit pas d’une voiture volée. Bien entendu, cette vérification n’a pas pour but de vous faire baisser le prix, mais de mettre un terme à la transaction au plus tôt s’il le faut pour ne pas être considéré comme un receleur.

Tentez d’obtenir des services supplémentaires

Malgré toutes vos vérifications, la voiture semble répondre aux critères de qualité ? Ou alors le vendeur reste inflexible malgré les imperfections détectées ? Si cette voiture vous intéresse vraiment, au lieu de faire baisser le prix forcément, vous pouvez tenter d’obtenir des services supplémentaires. D’ailleurs, de nombreux vendeurs professionnels sont disposés à prendre en charge quelques services afin de vendre rapidement leurs véhicules d’occasion. Ils peuvent se charger par exemple de la carte grise, des malus, etc.

Normalement, ce sont des démarches et formalités plutôt simples à réaliser. Toutefois, les confier au professionnel vous permettra d’économiser quelques centaines d’euros. Ainsi, à défaut de faire baisser le prix à payer pour la voiture, vous pouvez convaincre le vendeur de prendre en charge ces démarches afin de vous faire économiser sur d’autres dépenses.

Essayer d’obtenir un rajout d’équipements

Le professionnel chargé de vous vendre la voiture ne souhaite prendre en charge aucune démarche administrative ? Dans ce cas, il vous reste un dernier recours : demander des équipements gratuits. Comme vous devez sans doute le savoir, certaines pièces de voiture sont très chères. Par contre, pour le professionnel qui vous vend la voiture et s’attend à faire une belle marge bénéficiaire, vous offrir ces équipements ne fait pas une grande différence.

N’hésitez donc pas à négocier auprès du vendeur, afin qu’il vous installe des équipements comme un autoradio neuf, un tapis de sol, une boule d’attelage, etc. Ce sont des accessoires très utiles pour augmenter le confort du véhicule. Alors puisque de toute façon vous aviez prévu de les acheter, les obtenir gratuitement vous fera faire une économie non négligeable.

Faire attention s’il s’agit d’un véhicule difficile à revendre

La voiture d’occasion qui vous intéresse présente un look atypique ? Elle possède des bandes sur sa carrosserie ? C’est un modèle de sport personnalisé ? Elle est recouverte d’une peinture vive ? Dans ces cas de figure, vous devez être très vigilants. Un bon vendeur peut faire passer ces particularités pour des atouts en fonction de votre profil.

Par exemple, un jeune étudiant célibataire ou sans engagement aura plaisir à conduire une voiture personnalisée avec un kit sport. Le problème se posera plus tard, lorsque vous changerez de statut et que vous aurez besoin de la revendre. Il est toujours plus simple de trouver un acheteur pour une voiture simple ou classique, sans de nombreuses décorations.

Pour cela, même si la voiture en l’état vous convient, évitez de la montrer. Faites comprendre au vendeur que pour la conduire vous aurez d’abord besoin de la modifier. Par conséquent, vous pourrez vous baser sur ce détail plus que pertinent pour proposer un prix plus bas. La différence devrait servir à couvrir une partie des travaux à faire pour la remettre à votre goût.

Cette astuce ne fonctionne pas à tous les coups. Cependant, s’il s’agit d’un véhicule en stock depuis un moment, le vendeur pourrait bien céder face à vos arguments.

Faire en sorte de venir au bon moment

Il existe des moments propices pour réaliser certains achats. Dans le cas des voitures d’occasion, mieux vaut entamer les recherches et négociations en fin d’année. Pendant cette période, les vendeurs ont tous l’objectif de conclure un maximum de ventes afin de toucher leur primes d’objectif. Certains auront donc plus de facilité à céder, surtout s’ils ont obtenu de bonnes marges avec les premières ventes de la semaine.

De plus, la plupart des concessionnaires à la fin de l’année cherchent à écouler rapidement les anciens stocks pour les remplacer par de nouveaux modèles plus récents. Alors si rien ne presse, patientez jusqu’à la fin de l’année afin de conclure l’achat de votre voiture d’occasion.

Éviter de se montrer trop pressé

Toutes les stratégies énumérées plus haut ne donneront des résultats que si vous arrivez à calmer ou à masquer votre impatience. En effet, même si vous êtes vraiment pressé de conclure la transaction, soit parce que la voiture vous plait, soit parce que vous êtes dans le besoin, vous ne devez pas laisser le vendeur s’en apercevoir.

Vous devez rester aussi neutre que possible, en lui faisant comprendre que vous pouvez parfaitement passer par un autre vendeur ou choisir une autre voiture. S’il a l’impression qu’il peut perdre la vente à tout moment, il sera plus disposé à accepter vos négociations, bien sûr dans la mesure de son possible.

De plus, dans le but de gagner vos faveurs ou de vous encourager davantage à choisir la voiture qu’il vous propose, il peut faire un geste commercial de sa propre initiative. Vous gagnez donc sur tous les tableaux. Bien entendu, il faut faire attention, car cette stratégie peut s’avérer être un couteau à double tranchant.

Se montrer totalement désintéressé peut faire croire au vendeur que vous n’êtes pas disposé à acheter la voiture et qu’il perd son temps. Il faut donc savoir faire des compromis quand il le faut pour éviter de trop tirer sur la corde. Autrement le vendeur pourrait décider de vous laisser tenter votre chance ailleurs.

Que faut-il retenir ?

Globalement, pour réussir la négociation d’une voiture d’occasion auprès d’un professionnel, la première astuce est d’avoir des arguments convaincants. Pour cela, vous devez vous baser sur des faits, essentiellement sur les défauts que présente la voiture. La deuxième astuce consiste à savoir adopter la bonne attitude, et démontrer votre intérêt pour la voiture, sans pour autant avoir l’air désespéré.

La troisième astuce consiste à ne pas s’avouer vaincu, et à chercher par tous les moyens une solution pour faire une bonne affaire. Alors même si les négociations pour baisser le prix de la voiture restent sans succès, pensez à négocier des services ou des accessoires gratuits.

Vous en savez désormais assez sur les stratégies à adopter pour acheter une voiture d’occasion au meilleur prix auprès d’un professionnel. Certaines de ces astuces peuvent même fonctionner avec un particulier qui vend sa voiture. Il vous suffit de savoir vous adapter en fonction de la situation qui se présente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.