Comment procéder à la restauration de votre 2CV ?

restauration 2CV

Depuis l’ère de l’invention des moyens de déplacement à quatre roues, certains ont su marquer le cœur de leurs utilisateurs de façon indélébile. Prenons en exemple la Citroën 2CV qui existe en plusieurs dérivés. Malgré le temps passé, certaines personnes y mettent de leur temps ainsi que de leurs moyens pour la remettre à neuf. Souhaitez-vous connaître les différentes étapes qui seront utiles pour restaurer votre 2CV ?

Si oui, nous vous donnerons un aperçu sur chacune d’elle dans la suite de cet article. Nous mettons également à votre disposition des indications que vous ignorez certainement à son sujet.

La 2CV : les étapes de restauration

La restauration d’une 2CV est une tâche qui se prévoit. Elle ne se fait pas sur l’instant. Elle prend en compte certains paramètres qui sont indispensables, et ceci afin de répondre à la satisfaction des uns et des autres. En effet, ces tâches impliquent plusieurs étapes qui doivent être strictement suivies.

L’étape du démontage

Pour que la réussite de la restauration de votre 2CV soit effective, elle doit être obligatoirement démontée afin que les pièces qui ne sont plus performantes soient substituées.

En général, le démontage débute par les éléments de carrosserie avant d’aboutir par la suite aux autres parties. Après le démontage, c’est le tour des commandes hydrauliques, électriques et mécaniques afin que le moteur soit vérifié dans toute son étendue. En mettant en place ce système de vérification, il y aura toujours une solution qui sera spécifique à chaque panne.

L’étape de la désolidarisation du châssis

chassis 2CV

Le châssis est l’une des pièces les plus cruciales dans la structure d’une 2CV. Vous pouvez le voir ici pour trouver un châssis de 2CV.

Étant donné qu’il est en métal, vous pourrez vous servir d’un tournevis pour savoir s’il est toujours dans de bonnes conditions ou pas. Une fois cette vérification effectuée, vous devez le désolidariser avant de le restaurer par la suite. Il est aussi possible de se servir d’un karcher pour l’entretenir. S’il arrivait que lors du nettoyage vous constaterez qu’il y a du blaxon, vous n’aurez qu’à vous en débarrasser en le chauffant.

Par mesure de sécurité, nous vous recommandons de toujours être équipé de votre masque. Ce dernier vous épargne des cas de soucis sanitaires ou encore des vapeurs toxiques. Pour terminer, vous pourrez également procéder au grattage de la plateforme et vous servir d’un antirouille pour son traitement.

L’étape de l’extraction des façades abîmées

Lorsqu’on procède à la restauration d’une 2CV, les planchers, les panneaux arrière ainsi que le fond du coffre sont les façades les plus souvent abîmées. La chose à faire après ce constat est de passer à leurs extractions afin de leur redonner un meilleur aspect.

Pour raccommoder les différentes surfaces qui ont été abîmées, vous devez avoir en votre possession des outils de soudeurs qui vous donneront de très bons résultats. Le mieux à faire pour vous est de contacter un professionnel du domaine si vous n’avez pas l’expérience ainsi que les outils nécessaires.

L’étape de l’installation de la coque

Pour réussir l’installation de la coque de votre 2CV, vous devez au préalable vous assurer que le châssis a été bien préparé pour cette tâche. Ce qui est le plus recommandé dans cette quatrième étape, c’est la soudure des renforts de sorte que ces derniers soient favorables à une solidité remarquable une fois l’installation terminée.

Un autre point que vous ne devez pas oublier est d’ôter le moteur, car vous pourrez ne pas vous sentir à l’aise en travaillant. Également, l’absence du moteur va vous permettre de faire tomber facilement le châssis pour que la surface puisse être soudée. Dès que vous en aurez fini, nous vous recommandons de placer la coque bien avant sa solidification avec quelques touches de carrosserie.

L’étape d’amélioration des finitions que vous lui apportez

Étant la dernière étape que vous devez mettre en pratique pour parfaire la restauration de votre 2CV, vous devez vous y prendre de telle enseigne qu’elle puisse capter l’attention des uns et des autres. Un large choix des jantes dont vous voulez équiper votre 2CV s’offre à vous.

Néanmoins, ayez à l’idée de donner un reflet unique à ses pneus. Après cela, vous devrez aborder la peinture de la carrosserie en vue de donner une identité à votre véhicule. En effet, cette étape est la plus importante, car la combinaison des matières de coloration indique si votre finition est un succès ou pas. Toutefois, vous pouvez solliciter l’aide d’un expert en la matière pour rendre votre Citroën 2CV conforme à votre goût et à votre style.

Des exploits à mettre à l’actif de la 2CV

Bientôt 70 ans que la 2CV existe et qu’elle a été présentée au Salon de Paris. Voilà bien de quoi être heureux puisqu’elle a pu se hisser sur la liste des tops voitures du 20e siècle. Découvrez ci-dessous des choses que vous ignorez certainement à propos de cette voiture.

1- La capacité à déplacer des charges sensibles

Autrefois, la 2CV était plus utilisée dans les zones rurales. Les agriculteurs ainsi que les personnes aux revenus limitées s’en servaient également. Afin de réduire les coûts d’achat et d’usage au maximum, il était prévu qu’elle soit simple. Cependant, le cahier des charges indiquait que cette dernière devrait être apte à favoriser le transport de tout un panier d’œufs sans pour autant en briser une seule. Bien heureusement, la 2CV a pu relever ce défi et ceci en raison de sa suspension qui est jusqu’à présent acclamée.

2- Le critère des doubles moteurs

De 1961 à 1967, la marque de voiture Citroën a mis en vente la 2CV Sahara qui se présente en version 4×4, mais avec 2 moteurs. Par ailleurs, le premier moteur était positionné en avant et le second dans le coffre. Ces deux moteurs étaient utilisés, mais pas simultanément. Chacun des deux moteurs était indépendant et possédait sa boite de vitesses et son réservoir de 15 litres disposé sous les sièges avant.

En définitive, vous devez retenir tout simplement que la restauration d’une 2CV ne se fait pas sur un coup de tête. Vous devez d’abord avoir connaissance des différentes étapes que vous devrez suivre pour sa bonne réalisation. Ensuite, vous devez connaître le processus d’utilisation de ces processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.