Pression des pneus voiture : Tout savoir sur le gonflage

Gonflage Pneu

Lorsque l’on a un véhicule, il est toujours mieux d’avoir quelques informations, afin d’éviter des désagréments. Cela permet également de se sortir facilement de situations qui pourraient être catastrophiques. Dans notre article, nous partageons avec vous des connaissances sur les pneus de votre engin.

Comment connaître la pression de gonflage de vos pneus ?

Vous n’avez pas à vous cassez la tête pour cela. Il faut savoir que tous les véhicules possèdent des indications sur la pression à appliquer. Vous trouverez ces informations inscrites sur le côté de la portière côté conducteur, ou dans la trappe à carburant.

Vous pourriez également retrouver ces informations dans le compartiment moteur, dans le manuel de votre véhicule, dans votre boîte à fusible, ou dans la boîte à gants, selon le véhicule que vous possédez.
Une fois que vous savez la pression indiquée pour les pneus de votre véhicule, il faut le respecter à la lettre. Cette information provient directement du constructeur, ce qui veut dire que pour votre sécurité, pour la longévité et la performance de vos pneus, vous avez intérêt à suivre les directives préconisées.

Plus le véhicule aura à transporter du poids, plus il aura besoin de pression. C’est la raison pour laquelle les niveaux de pression à l’avant, sont souvent inférieurs à ceux de l’arrière. Aussi, les indications varient selon que les véhicules circulent avec un niveau de chargement normales, ou qu’ils circulent en étant particulièrement chargés.

Dans des conditions normales, la pression adaptée se trouve entre 2 et 3 bars au manomètre, sachant qu’un bar est l’équivalant de 1 kg/cm3. Autrement dit : 2,2 kg = 2,2 bars.

Comment vérifier la pression des pneus et les gonfler ?

Avant toute chose, il faut impérativement savoir qu’il y a une différence de pression de 0,3 bars, entre un pneu à froid et un pneu à chaud. Ce qui fait que si une pression à froid fait 2,5 bars, à chaud, la pression sera de 2,8 bars. Autre donnée à ne pas négliger, évitez rigoureusement de diminuer la pression de vos pneus à chaud. En effet, dans un tel cas, il vaut mieux que vous rouliez en mode sur-gonflage, jusqu’à ce que votre pneu soit froid. C’est seulement à ce moment que vous pourriez ajuster la pression.

Il est toujours conseillé de vérifier la pression des pneus à froid. Pour rappel, le pneu froid n’a pas rouler plus de 5 kilomètres. En effet, après que le véhicule est dépassé ce kilométrage, la pression augmente à l’intérieur du pneu. Cela est dû à l’échauffement du pneumatique.
Si vous devrez faire une vérification alors que vos pneus sont à chaud, alors prenez le soin d’augmenter la pression à 0.3 bars en plus de la pression recommandée. Cependant, que cela ne vous empêche pas de refaire un contrôle lorsque vos pneus seront froids.

Il est important de savoir que quand vient l’hiver, il est conseillé d’augmenter la pression normale à 0,2 bar. En effet, les températures hivernales ont d’influence sur la pression dans les pneus. 
Lorsque vous roulez sur une autoroute, le mieux est d’augmenter 0,3 bar à la pression recommandé. Cela est conseillé pour le cas où votre trajet dépassera 2 heures de temps.

Pour finir, en ce qui concerne les pneus de caravanes, il faut les gonfler à 3 bars en général. Par contre en ce qui concerne les pneus arrière de la caravane, la pression doit être augmentée à 0,4 bar, puisqu’ils doivent tirer la caravane.

La fréquence de contrôle d’un bon gonflage de pneu

La pression des pneus n’est pas éternelle. Vous pouvez prendre l’habitude de le vérifier environ une fois par mois. Vous pouvez également faire des vérifications lorsque vous avez un long trajet à parcourir, ou lorsque la température extérieure connait une variation brutale.
N’oubliez pas de vérifier votre roue de secours également, car vous ne savez pas le moment où vous en aurez besoin. Aussi, prenez le soin de gonfler la roue de secours à son maximum. Il est fort possible que vous en ayez besoin à chaque 150 000 km parcourus.

Les conséquences d’un pneu sous gonflé

Conduire avec des pneus sous gonflés présente d’énormes risques, et pourtant, plus de la moitié des conducteurs français roulent le font. Voici ce que vous risquez en roulant avec des pneus de 0.5 bar de sous-gonflage.

Les conséquences sur la conduite

Les dangers sont nombreux pour les conducteurs qui roulent avec des pneus sous-gonflés :
Une perte d’adhérence sur la route,
L’altération de la précision de conduite en virage,
L’augmentation de la distance de freinage du véhicule.
Notons que si votre pneu est sous gonflé de 30% en dessous de ce qui est préconisé, alors vous risquez un accru d’aquaplanage.

Les conséquences sur le pneu

La réduction de la longévité de votre pneu, qui peut aller jusqu’à 6 mois en moins,
Le risque de surchauffe qui peut conduire à un éclatement du pneu,
L’accélération de l’usure de la bande de roulement sur les côtés.
Lorsque le problème de sous gonflage est vraiment important, il peut également avoir une détérioration du flanc des pneus.

Les conséquences sur la consommation

Il s’agit ici de la consommation de carburant qui est accrue, étant donné que la résistance au roulement de votre pneu augmente. Au final, il y a beaucoup à perdre à conduire avec un pneu sous gonflé.

Les conséquences d’un pneu sur gonflé

Dans ce cas, on remarque en cas de conduite sur une chaussée très humide, une plus faible adhérence. Aussi, lorsque le pneu roule sur une chaussée remplie de débris ou déformée, sa bande de roulement s’use dans ce cas surtout sur les côtés. Vous pourriez avoir vos suspensions plus dures.

Le gonflage à l’azote

Pourquoi ne pas penser au gonflage à l’azote ? Il s’agit d’un gaz inerte qui est bien plus stable que l’air. De plus, il ne contient ni huile, ni poussière, et pas d’humidité non plus.
Avec l’azote, vos pneus perdent moins de pression, et par ailleurs, vous aurez la bonne pression pendant une durée plus longue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.